Retrouvez ici la liste de tous les romans et projets de Mallock, alias Jean-Denis Bruet-Ferréol.

Les Chroniques Barbares

Aujourd’hui traduit en anglais et italien, cette série de thriller policier aux tonalités surnaturelles raconte les aventures du commissaire Mallock. En Italie, les visages de Dieu seront même nominé au prestigieux prix Bancarella, et, en Angleterre, nominé au Prix Dagger. Série de « littérature policière », Heptologie ou Septologie de littérature policière, les chroniques barbares ont été conçues et planifiées, dés le départ, comme un tout afin d’obtenir une parfaite cohérence dans l’évolution des personnages et de leurs sentiments, ainsi que dans les moindres détails matériels de leurs vies.

En 2015 : le prix anglais Dagger l’a compté parmi sa sélection. L’Italie lui a donné le Prix des Finalistes du prestigieux Bancarella (parmi les lauréats des éditions précédentes : Connelly, Grisham ou encore Follett). Aux USA, il est entré en lice pour le Prix Edgar.

En plaçant chaque aventure dans le cadre d’un « grand tout » se déroulant sur une vingtaine d’années, l’auteur souhaitait également donner plus d’ampleur, de tension dramatique, d’affectivité et de variété à chacun des épisodes. Cependant, chaque histoire, parfaitement originale, reste totalement indépendante de la suivante, afin que l’on puisse lire les différentes enquêtes, à la suite, mais également dans l’ordre du hasard. 

Les Visages de Dieu, Seuil (2000), Edition JBZ & Cie (2010) ; Réédition en version Pocket (2014).

Première chronique barbare.

Le désespoir et la mort constituent son quotidien. Pour le commissaire Mallock, les hommes sont abandonnés de Dieu. Et ce ne sont pas les visions qui l’habitent qui vont l’en dissuader. Ni cette cruelle affaire du Maquilleur, qu’il semble être le seul à pouvoir élucider.

Les cadavres – œuvres d’art monstrueuses – que sème aux quatre coins de Paris ce tueur en série hors norme seraient-ils des reproductions corrompues d’images pieuses ? Pense-t-il, à travers ces mises en scènes macabres, parcourir son chemin de croix vers la rédemption ? Comme si le Diable cherchait son Salut. Comme si, derrière l’horreur, se cachait le visage de Dieu…

 

Le Massacre des innocents. Edition JBZ & Cie (2010) ; réédition en version Pocket (2014).

Deuxième chronique barbare.

Au sommet de la tour Eiffel, un policier massacre 193 personnes. À Bordeaux, un enseignant fait feu sur ses propres élèves. Plus au sud, une championne de tir à l’arc prend sa famille pour cible…
Virus, secte, terrorisme, maladie contagieuse ? Les tueries se multiplient sans que le commissaire Mallock et son équipe ne parviennent à établir le moindre lien entre les différents forcenés. À chaque instant, un voisin, un passant peut devenir un monstre en puissance…

Dans une atmosphère de fin des temps, Mallock enquête, désespérant de parvenir à mettre un terme au massacre des innocent.

Le Cimetière des Hirondelles, Fleuve Noir (2013).

Troisième Chronique Barbare. Titre original : Le puits aux hirondelles.

Saint-Domingue. Au pied d’une église, entre une vache efflanquée et la carcasse d’un âne mort, sous un soleil de plomb, un homme en attend un autre afin de l’abattre de sang-froid.

Pour quelle raison ce jeune professeur d’université sans histoire est-il venu se perdre sur une île qu’il ne connaissait pas dans le seul but d’assassiner un vieillard qu’il n’avait jamais vu ? Au commissaire Amédée Mallock, chargé de l’enquête, il finit par murmurer :  « Je l’ai tué parce qu’il m’avait tué. »

Absurde ? Impossible ? Mais alors, quelles pourraient être ses véritables motivations ? Haine, folie, vengeance ? Et si la mystérieuse phrase n’était que le reflet d’une réalité autre… vertigineuse ?

Les Larmes de Pancrace, Fleuve Noir (2014)

Quatrième Chronique Barbare.

« Sept morts dans sept siècles tariront votre lignée.» À cet avertissement proféré en décembre de l’an 1345 à l’encontre du Vicomte Pancrace d’Armuth par le dernier des Templiers, la mort de Jean de Renom fait
aujourd’hui un écho lugubre. Abattu par balles sur les marches de sa propriété, le châtelain payerait-il les fautes de ses aïeux ?

Alors que les coteaux bordelais saignent le soleil en un nectar somptueux, Mallock sonde les racines du mal et goûte à un breuvage bien plus amer : l’éternel venin des âmes…

Dans cette enquête, secrets de famille, meurtres en chambres closes et ambitions inavouables s’entrelacent tels les tortueux sarments qui envahissent au printemps les vignobles de France.

Le Principe de Parcimonie, Fleuve Noir (2016)

Cinquième chronique barbare.

On a volé la Joconde.

À la place du mystérieux sourire apparaît le visage hideux de la barbarie. Plus qu’un crime, c’est un manifeste. Polichinelle écarlate et Paganini du rasoir, le monstre qui répond au nom de Docteur Ockham excelle à découper l’anatomie de ses très médiatiques victimes. Performance iconoclaste ou massacre dément ? Paris frissonne. La terreur tout autant que la fascination règnent.

Alors que la Seine, en pleine crue centennale, engloutit métro, monuments et musées de la capitale, Mallock, tour à tour commissaire et critique de cette exposition apocalyptique, va devoir démasquer Ockham avant qu’il n’accomplisse son ultime promesse, son grand œuvre : repeindre le monde aux couleurs du chaos. Un livre phénomèn

Et à l’international…

En 2013, Mallock passe à l’international, avec des contrats pour l’Italie, l’Angleterre et les USA.

Octobre 2013 : SORTIE du Cimetière des hirondelles en Italie (E/O edizion) sous le titre Il Cimitero delle Rondini

Mars 2014 : Sortie de The cemetery of swallows, à la fois en UK et aux USA (Chez World Noir)

Mars 2015 : Sortie Les visages de Dieu en ITALIE (E/O edizion) et de The faces of God en UK & USA (Chez World Noir).

A venir

Écrivain de Romans depuis l’âge de 16 ans, Mallock a beaucoup écrit, beaucoup jeté, beaucoup de romans dans de multiples tiroirs. Aujourd’hui, il a conservé, en vue d’édition, deux romans classiques, deux romans de littérature « inclassables » : « Le Volcan Lunatique » et « L’escalier salé ».

Pour en savoir plus

TOUS LES TITRES ET PLANS SONT PROTÉGÉS À LA SGDL

Cet article a 14 commentaires

  1. Bonsoir ;

    Je suis devant mon écran et je vais débuter le principe de Parcimonie ,
    je suis un gros lecteur de thriller et votre style m’enchante , je savoure
    ces quelques instants avant…Pour préparer des cornichons à la Russe…
    Merci infiniment…
    François

    1. Bon… appétit ^^

  2. Merci pour votre réponse. Je lirai la suite des aventures du commissaire Mallock avec plaisir. Bonne et heureuse année 2016.

  3. bonjour, je suis en train de lire Le Massacre des Innocents et il y a deux petites choses qui me dérangent : au début le commissaire de Bordeaux à 3 filles puis un peu plus loin on parle d’un ancien professeur de son fils. Puis p 220 (version pocket) 2eme tiret à la fin il y’a un je ne peut rien promettre c’est plutôt je ne peux rien promettre. Sinon j’ai adoré Les visages de dieu. Cordialement. Sandrine

    1. Je vais vérifier la chose promptement 🙂 pour une prochaine réédition ! Merci infiniment de ces remarques et merci pour la fidélité.
      Rendez-vous le 11 février pour la sortie des 3 prochains dans un nouveau format.
      NB : Passez de belle fêtes chère Sandrine.

  4. J’ai lu vos 3 premiers livres et je suis occupé avec le 4e.
    Il est un peu en perte de vitesse par rapport aux 3 autres (moins de suspense jusqu’à présent). Quand je l’aurai terminé, je vous dirai mon avis.
    J’attends avec impatience votre 5e livre.
    Merci Mallock

    1. Surprise ! C’est la raison pour laquelle, pensant pouvoir l’améliorer et le monter au niveau des autres, je l’ai fait disparaitre des rayons (avec l’accord de mon éditrice) et le réédite en janvier 2016 dans une toute nouvelle version
      avec de nouvelles scènes et un Templier bien… différent ou différente, devrais-je dire. Le même jour, dans cette nouvelle collection, sortiront également le N° 3, le Cimetière, lui aussi revu mais bien plus… légèrement, et le nouveau, le N° 5 : « LE PRINCIPE DE PARCIMONIE » Ils bénéficieront tous les trois d’une couverture et d’une illustration faites par un certain… Mallock 😉 Merci de votre fidélité.

  5. I do consider all the ideas you’ve presented on your post. They’re really convincing and can certainly work. Still, the posts are very brief for novices. May just you please extend them a little from next time? Thanks for the post. ceebddcgfkfk

    1. No problem. Thanks for your remark and sorry for my poor english 😉

  6. Bonjour,

    Je viens de decouvrir, par hasard, un de mes auteurs preferes! Un peu Vargas et un peu Albert Cohen, avec un zeste de Romain Gary, une touche de Brassens, et surtout sa propre identite totalement originale: Mallock, bienvenue dans ma bibliotheque!

    J ‘habite malheureusement a l ‘etranger et doit me contenter pour l’instant des deux seuls volumes parus en Kindle, et devores en deux jours.

    A quand tous les Mallocks en edition Kindle?

    Merci, et gros bisous puisqu ‘apres deux livres j ‘ai l ‘impression de bien vous connaitre!

    Muriel

    1. Pour être franc, je ne sais pas vraiment ce qui est en kindle ou non. je vais me renseigner auprès de mon éditrice. Le N° 5 des aventures de mon commissaire sort en janvier 2016, en m^me tamps que la réédition du N° 3 et du N° 4. Bien amicalement Muriel 🙂

    2. J’ai continué l’enquête. Les deux premières Chroniques Barbares : « Les Visages de Dieu » et « Le Massacre des Innocents » devraient très bientôt sortir en Kindle, je viens de signer mon accord ! Amicalement à vous. Jean-Denis

  7. Bonjour, je vous ai déjà écrit je pense pour le Massacre des innocents.
    Alors voila. Je lis votre dernier roman mi Guerre de cent ans et Peste Mi enquête.
    C’ets proprement génial. C’est bien ficelé, drôle érudit et je me régale. J’ai lu certaines critiques sur Amazon (très rares il faut le dire) et je me suis demandé quel cerveau avait leurs auteurs. Votre style me fait penser à Hubert Monteilhet mais vous avez un style à part, incomparable. On y trouve probablement votre manière de penser le monde et la vie qu eje partage, et les personnage ne sont pas seulement des acteurs d’une histoire mais donnent envie de les suivre, ce qu’on appelle de » l’épaisseur »
    Je lis beaucoup de romans de livres de philo et d’Histoire que j’enseigne (sur la médecine) j’ai écrit un livre « Leçons d’Histoire et d’épistémologie médicales  » chez Ellipses, mais ce roman et les autres me remplissent de joie.
    Certes je n’ai pas envie de vieillir mais continuez vite à nous enchanter par ces histoires très originales. C’est sincère.
    PS : J’ai appris le sens du titre « Pars et reviens tard » étant très intéressé par l’histoire des épidémies, Fred vargas étant le pseudonyme de Frédérique Audoin-Rouzaud qui est une chercheuse au CNRS en Archéozoologie, spécialiste des maladies infectieuses transmises par les animaux.

    1. Très heureux d’avoir enfin votre Mail pour vous remercier du gentil commentaire que vous aviez déjà fait sur le « MASSACRE »
      Quel plaisir d’avoir de tels soutiens. (Je vous ai cherché à l’époque, mais vous ne semblez pas être sur FB ?)
      Pour info, aujourd’hui, tout se passe on ne peut mieux pour moi.
      Mes deux nouvelles maisons d’éditions FLEUVE Noir et POCKET sont parfaites, et poussent enfin mes livres, car elles y croient vraiment.
      J’ai sorti le « Cimetière des hirondelles » en Italie. Et je le sortirai également aux USA et en UK le 1 avril (Non, ce n’est pas une blague)
      Suivront « Les Visages de Dieu » dans ces trois pays en fin d’année, etc.
      Je tenais à vous répondre car vous avez été l’un des tout premiers à me soutenir.
      J’espère pouvoir vous serrer la main lors d’une des multiples séances de dédicaces que mon éditeur organise pour moi en ce moment…
      Bien amicalement
      Jean-Denis

Laisser un commentaire

*

Fermer le menu