Pouf, pouf, poème, petit poème à l’occasion de cette soit-disant journée de la femme :-)

Curieuse est l’habitude de baptiser les jours

Celui-ci pour les morts, cet autre pour l’été

La journée de la femme ? Je sais que l’on se goure

La femme n’est pas un jour, elle est l’éternité.

 

…et toc ! Amédée Mallock

Cet article a 3 commentaires

  1. C’est beau, mais c’est beau …

    Ah, qu’est-ce que c’est beau !

    1. /-) M’rci !

  2. on dirait du baudelaire !
    🙂

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu