Une chronique adorable et drôle du site : « sous les pavés… la page » !

(Couverture de la première version. En photo-titre, Mallock en train de concevoir et réaliser la couv de la seconde version de Pancrace (dont le texte a égalment été très fortement modifié) CRITIQUE : Pardonnez-moi Mon père car j’ai péché ! Je l’avoue un peu honteuse et rougissante…. ceci est mon premier Mallock ! Non pas que ce dernier ne me tentait pas, non, mais faute de temps, appâtée par tous ces romans que me proposent constamment ces vils tentateurs de confrères blogueurs, je l’avais mis de côté pour des jours meilleurs. La paresse que voulez-vous… Qu’ais-je fait là Mon Père ? Vous me voyez piteusement agenouillée dans ce virtuel confessionnal telle une pécheresse repentante ! Car il y’a tant de talent chez cet homme là… Voyez-vous Mon Père, rares sont les auteurs qui poussent leur travail de recherche aussi loin, avec force détails qui attisent la curiosité et enrichissent l’esprit. Telle que vous me voyez, sortie de cette lecture, me voilà plus intelligente, si tant est que ce soit possible. L’orgueil que voulez-vous…. Ce roman est un vivier…

Continuer la lecture

« LE MASSACRE DES INNOCENTS » : les AVIS !!!

• Un "pavé" à ne plus lâcher ! du rythme , de l'action , du lourd à faire découvrir au plus vite ! ferait un bon scénario ... j'ai adoré ! the show must go on ! • Connaissant les écrits et les différentes formes d'arts de l'auteur, je suis subjugué par son style... A chacun de se faire sa propre opinion, mais a lire obligatoirement... Un univers familier et déroutant à la fois... • Un polar qui vous emmène, vous fait vraiment voyager... Et à la fin vous ne saurez plus quel jour on est ! Allez y. • D'un homme aussi tranquille, lorsqu'on a la chance de le connaître, il semble impensable qu'il puisse écrire de telles distorsions du traumatisme mental, pourtant... ce livre m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page ! • On debute, et on ne peut plus lâcher ce livre. Ses personnages, son ambiance, ses descriptions. La construction est imparable et nous tient en haleine jusqu'au dernier chapitre. Un maitre du polar est né ! • On a enfin un…

Continuer la lecture

Lorsque Sophie LOUBIERE, alors journaliste à FRANCE INTER, parlait de la sortie en grand format du « Massacre des Innocents »

  Attention, Sophie Loubière n'est pas seulement une jolie journaliste, c'est également un auteur de très grand talent. Je ne saurais trop vous conseiller de vous pencher sérieusement sur ses romans (éditions du Fleuve et Pocket)… Pour l'entendre parler du "MASSACRE DES INNOCENTS" en 2010, ce n'est pas la barre rouge du dessus (qui veut rien entendre et n'arrête pas de buffer, l'andouille) mais celle juste en dessous  ;-)

Continuer la lecture

SCOOP… Spécial MALLOCK en AUSTRALIE !

Tout d'abord l'avis d'une jolie aborigène au sujet du Cemetery of Swallows : "Strong plot, great characters, brilliantly written with surprising comic flashes. It's a terrific read" L'article de GOOD READ   Quant à l'Australie, j'y suis déjà depuis un an, grâce à la traduction anglaise. La distribution, par contre, est un peu spéciale. J'ai réussi à négocier directement avec les Kangourous. Ils ont tous 2 à 3 "offices" de mon livre par poche. Amazon est furieux de cette concurrence qu'ils jugent déloyales.  

Continuer la lecture

Au fait, les « Chroniques barbares », c’est quoi ?

Les "Chroniques barbares" forment un tout, une tentative d’écrire une « Comédie Inhumaine » sous le mode policier, décrivant les différentes raisons déraisonnantes et facettes abjectes que peut prendre le mal chez l’Homme, et qui le conduise inéluctablement à la barbarie. Chacun de ces thrillers "baroques" est écrit indépendamment les uns des autres, chaque histoire se devant d'être parfaitement autonome. Une lecture chronologique permet cependant de mieux connaitre et suivre l’évolution psychologique, ainsi que le destin personnel, des différents personnages récurrents. Les "Chroniques Barbares" (The Mallock Mystery) comprendront (à minima) 12 livres, 9 + 3, la dernière trilogie étant constituée de prédelles commençant par la première enquête du commissaire et se terminant pas celle qui précède "Les Visages de Dieu" bouclant ainsi la boucle… si Dieu, le destin et mon médecin de famille, me prêtent vie. Où en suis-je ? Le 5° (une tuerie) est terminé, en cours de troisième relecture, et je suis parallélement en train de construire le squelette du N° 06, mais je n'ai pour l'instant pas de titre définitif (si, mais je ne vous les…

Continuer la lecture
Fermer le menu